Alain Gomis, cinéaste et réalisateur  franco-sénégalais à travers son centre yennenga installé à grand Dakar veut faire de la capitale Sénégalaise le pôle du cinéma africain.

Le centre sera ce hup  pour la formation, la création et diffusion cinématographique,a-t-il confié.

C’est pourquoi en priori l’accent est fortement mis sur la formation de la jeunesse avec une première cohorte de 28 étudiants en formation , au métier du montage, du son et l’étalonnage, a -t-il indiqué.

Avec différentes nationalités issues de la sous région,elle, c’est à dire cette première cohorte doit contribuer à bâtir l’équipe de formateurs , selon Alain Gomis.

C’est une cohorte de formateur ou la parité est bien présente car les femmes ont leur place dans le monde du cinéma, a précisé Alain Gomis.

Ainsi ,le centre yennenga à l’image de son promoteur Alain Gomis ,deux fois prix d’or yennenga se positionne dés son lancement à une telle conquête ,se félicite Alain ,car indique -t-il,le Sénégal est une terre de cinéma qui a vu naître de grandes figures comme Ousmane Sembéne .

Le centre yennenga suscite beaucoup d’intérêt pour les jeunes et cela nous réconforte dans notre objectif ,a -t-il souligné. Ce qui le prouve poursuit–il , nous avons reçu plus de 300 demandes de candidatures pour cette première promotion et c’est suite à une sélection que ces 28 .

Alain Gomis s’exprimait en marge de la journée porte ouverte du centre yennenga.

BIL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici