La  prévision pluviométrie de cette année  annonce une saison « précoce des pluies  sur une bonne partie du territoire national  excepté la partie sude-est

 Selon le document produit par les différents acteurs (le Cadre National des Services Climatologiques (CNSC) , l’Agence nationale de l’Aviation civile et de la Météorologie (ANACIM),dont dépêche Afrique a reçu copie.

La  saison des pluies dans cette partie Sud-Est du pays sera : « tardive, avec des risques très faibles de longues pauses sèches en début de saison » Ceci concerne le triangle de « khounguel,Vélingara ,Simenti de juin à Août » ,selon ledit document consulté.

Contre cette situation ,il est annoncé , « une pluviométrie excédentaire sur tout le pays pour la période Juillet- Août — Septembre 2022 »

Ainsi face  à une telle situation, le document sur l’activité pluviométrie 2022 allerte sur « un risque élevé d’avoir des évènements pluviométriques intenses ».

« Une année hydrologique à écoulement excédentaire ou normal, par rapport à la moyenne de la référence 1990-2021, est attendue dans nos bassins fluviaux », prévient le document.

Les conséquences de ces conditions ont des impacts sur l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Ainsi une Baisse de la production pour les cultures non tolérantes à l’inondation  est  attendues ;

Un Risque d ‘enherbement des cultures ;

Risques d’infestation de sautereaux et des iules ;

En cas d’inondation, risque de perte post récolte ;

Réduction du coût de l’assurance agricole.

Face aux catastrophes les acteurs recommandent  de :

  • Mettre en place des systèmes de drainage sur les parcelles agricoles, et aussi opter pour des espèces/variétés tolérantes à l’inondation ;
  • Mettre à profit les outils de Système cflnformation Géographique (SIG) pour identifier les potentielles zones à risque d’inondation ;

Demander à la Direction de la Protection des Végétaux (DPV) de faire des prospections et aussi, mettre en place les produits phytosanitaires pour d’éventuels traitements (pesticides et autre

D’autre part il convient de souligner que cette situation va en faveur du secteur de l’élevage.

Selon le document qui annonce une :

  • Probable installation normale de la végétation ,
  • Mares bien remplies pour l’abreuvement du bétail.
  • Champs occupés précocement par les animaux, à cause l’installation précoce de l’hivernage •
  • Mais , également il prévient sur les cas de maladies;
  • Probable cas de maladies zoo sanitaires , lit-on du document
  • AGI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici