La question de la promotion des droits et protection des enfants est une priorité  majeure du gouvernement du Sénégal .

Toutefois ,il demeure un défi énorme de parler de « droits des enfants » dans une société comme la nôtre, fortement ancrée dans la tradition ancestrale.

Ainsi face à toute cette panoplie de problèmes et difficultés que traversent les enfants à travers notre société , les « protéger devient un droit », d’où l’obligation de promouvoir leurs droits

Sur ce, selon madame la chargée des enfants de 0 à 18 ans ,de leurs droits et protection Diégui Diop Fall « une campagne de sensibilisation et de communication sur le code des enfants a été menée auprés des familles religieuses. Également, c’est pour mieux leurs  expliquer que la  religion n’est pas un frein du code de l’enfant.  Mieux, argumente -t-elle : «  la mise en place d’un code de l’enfant permet d’avoir un document ou tout ce qui concerne la problématique de la protection de l’enfant serait regroupé dans un seul et unique document. C’est-à-dire que ,quand il y a un problème, on va  vers ce référentiel unique  » ,a -t-elle précisé.

 Madame la Directrice, Diégui Diop Fall s’exprimait face à la presse en marge de la clôture d’un atelier d’échanges de deux jours autour de la promotion des droits et de la protection des enfants qui a regroupé divers acteurs dont les enfants eux-mêmes, la société civile, les partenaires techniques et financiers.

IMS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici