La présence de 1800 tonnes de nitrate d’ammonium dont une quantité de 66 charges de camions depuis quelques jours séme la panique à NGoundiane.

Sur ce , invité dans le cadre de sa mission patriotique de défense des intérêts des siens,le député activiste,Guy Marius Sagna a sonné l’alerte et interpellé le gouvernement .

Mieux,le premier citoyen de Ngoudiane Mbaye Dione conscient du danger a simplement ordonné à la société xloc de libérer sa commune sans délai .

Dans un communiqué rendu public on nous fait savoir que la mairie a pris contacte avec les différentes autorités administratives compétentes pour faire sans délai ces camions de la gare de seko et alentours, mais aussi du périmètre de la commune de Ngoundiane ».

« C’est sur ces entrefaites que le Maire qui n’a jamais été informé d’une quelconque opération de transport et de stockage d’une quantité aussi importante de nitrate d’ammonium dans un site de la Commune de Ngoundiane, a essayé d’en savoir plus ». Ainsi, « les recoupements faits ont permis de comprendre que les 66 camions transportent effectivement plus de 1800 tonnes de nitrate d’ammonium destinées à l’exportation vers la Guinée pour la société Soguidex. Et qu’en attendant que les conditions du transport vers la Guinée qui en est la destination finale soient réunies, le propriétaire du produit, en l’occurrence la société xloc a opté pour une location provisoire du dépôt d’ENFORMIN implanté dans la Commune de Ngoundiane depuis plus d’une quinzaine d’années ». Évitant de traiter avec la mairie, xloc a préféré se saisir d’autres autorités. « Afin de stocker le nitrate pendant environ 45 jours nécessaires pour que les routes de la Guinée soient plus praticables avec la fin de l’hivernage, la société xloc le propriétaire du produit et Monsieur Diop, Responsable du dépôt d’ENFORMIN ont fait leurs démarches en collaboration avec les services assermentés (Ministère de l’Environnement, la Douane, l’escorte de la Gendarmerie,…), mais en faisant fi de l’information et de l’implication des autorités locales et administratives que sont la Mairie de Ngoundiane et le Sous-préfet de l’Arrondissement de Thiénaba », précise le communiqué de presse de la municipalitéon.

« Au vu de tous les manquements notés dans la gestion de ce dossier et du danger de la présence d’une quantité aussi importante dans la Commune de Ngoundiane du nitrate d’ammonium destiné à l’exportation, le Maire, soucieux de la préservation de la stabilité sociale de ses populations et de l’ordre public, sans oublier la tension ambiante que cela suscite au niveau de la population du terroir, et en accord avec les autorités administratives et la Compagnie de gendarmerie territoriale de Thiès, ont ordonné ni plus ni moins le rapatriement sans délais des camions et de leur cargaison hors de la commune de Ngoundiane », rassure le texte.

« Les démarches nécessaires par les responsables de la société xloc pour l’autorisation et l’encadrement de la sortie des camions sont en train d’être faites auprès des autorités compétentes », informe le texte . « L’équipe municipale salue la solidarité et l’engagement sincère et non partisan de toutes les forces vives de la Commune et appelons au calme et à la sérénité ».

SDD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici