Ce mercredi 28 Septembre, en marge du premier conseil des ministres du tout nouveau gouvernement, le chef de l’Etat,Macky Sall a instruit le ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall, de trouver des solutions pour que des responsables politiques puissent bénéficier d’une amnistie ou toute autre solution juridique qui les permet de jouir de leurs droits civils. Cette décision du Président de la République  ouvre directement la porte à une amnistie pour Khalifa Sall et Karim, deux figures politiques emblématiques écartées de la présidentielle de 2019.

Pour rappel, Khalifa Sall a été condamné, en 2018, à cinq ans de prison ferme, assortie d’une amende de 5 millions de francs CFA.

Karim Wade, pour sa part, a été condamné en 2015 à une peine de six ans de prison ferme, et d’une amende de 138 milliards de francs CFA.

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici