Le Collectif des Commerçants et Artisans de la rue 1 du stade Iba Mar Diop de Dakar en désaccord avec les autorités sénégalaises chargées de piloter la réhabilitation du stade Iba Mar Diop en marge des jeux olympiques Dakar 2022 ont manifesté leur ras le bol ce matin à Dakar.

Fort de plus de « 3 000 membres »(tailleurs, mécaniciens, restaurateurs, imprimeurs,cordonniers…) le Collectif aprés avoir bloqué la circulation pendant dix minutes au niveau de la rue 1 x Blaisse Diagne et levé devant les locaux de la RTS des pancartes sur lesquels on pouvait lire:

-stop au vol;

-non à la discrimination ;

-non à l’injustice ;

-Remy Rioux nous aimons plus le Sénégal que vous;

-Diagna Ndiaye refusez l’injustice

-recasement pour tous;

-Respect stric du barème, affirme rester déterminé à sauvegarder ses interêts.Car pour le président Khadim Fall: » c’est une question de survie ».

« Après un demi siècle de rudes sacrifices,des entreprises se sont constituées ici,des milliers de sénégalais issus de familles à revenu modeste se sont construites. Ces lieux c’est un véritable cluster de formation. »a dit le président Khadim Fall.

C’est pourquoi nous interpellerons directement Remy Rioux, Directeur d’AFD: »Rémy Rioux n’aime pas plus le Sénégal que nous.Rémy Rioux n’est pas plus sénégalais que nous, car en tant que « goorgoorlous » sénégalais, il doit savoir que nous avons fait mieux que lui en matière de création d’emplois, de développement économique dont il pense faire en tuant plus de 3000 familles », fustige le président khadim Fall.

Dans la même lancée brandit -il : »Nous disons, en bas l’injustice, en bas le vol, en bas la violation flagrante des droits. Un stade n’est pas plus important que la Vie, la dignité de 3000 âmes. On ne va pas quitter ici pour une indemnisation de 1 000 000, ou 1 300 000, précise-t-il,face à la presse.

Le Président Mamadou Diagnia Diagne chargé de piloter ces premiers jeux olympiques de la jeunesse en terre africaine a pour sa part été également interpellé par le collectif. »

Nous voulons justement savoir, Mamadou Diagna Ndiaye,  est ce que laisser un « héritage populaire » est plus important que la dignité   de 3 000 familles, les emplois créés par le « goorgoorlou » sénégalais, ?

Est-ce que laisser cet héritage vaut le prix de ces centaines d’entreprises que vous voulez raser sans indemnisation préalable, sans aucune connaissance   sur le barème, sans recasement ?

Nous disons non Mamadou Diagna Ndiaye ;

 Dites non à l’injustice, non au vol, non à la confiscation des droits de « goorgoorlous »

Vous êtes un homme respectueux et respecté, ne cautionnez pas cette injustice, a laissé entendre le président ,khadim.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici