La nouvelle Première ministre Giorgia Melonie a affirmé sa position contre le fascisme .

Ce mardi au cours de son discours de politique générale, face aux députés ,elle a réaffirmé l’ encrage de  l’Italie à l’UE et à l’Otan.

L’Italie fait « pleinement partie de l’Europe et du monde occidental », a-t-elle déclaré.

« Je n’ai jamais eu de sympathie ou de proximité vis-à-vis des régimes antidémocratiques. Pour aucun régime, fascisme compris », a tenu à Meloni  qui fut dans sa jeunesse une admiratrice de Mussolini, même si en août elle avait déjà assuré que la droite avait « relégué le fascisme à l’Histoire ».

Première femme à diriger un gouvernement dans l’Histoire de l’Italie Giorgia Meloni promet que son pays reste « un partenaire fiable de l’Otan en soutien à l’Ukraine qui s’oppose à l’agression de la Russie ».

« Ceux qui pensent qu’il est possible d’échanger notre tranquillité contre la liberté de l’Ukraine se trompent », a-t-elle soutenu ,devant  l’hémicycle.

« Céder au chantage de Poutine sur l’énergie ne résoudrait pas le problème, cela l’aggraverait, ouvrant la voie à de nouvelles prétentions et chantages et de futures augmentations (du prix) de l’énergie encore plus importantes que celles que nous avons connues ces derniers mois », a-t-elle  souligné.

S’exprimant sur les relations entre l’Italies et l’Union  Européenne, Meloni s’est fait clair : « le rapprochement de l’ Itali n’était pas de « freiner et saboter l’intégration européenne » mais de faire mieux fonctionner la machine communautaire.

« L’Italie va respecter les règles » européennes, même si Rome veut aussi « contribuer à changer celles qui ne fonctionnent pas », a-t-il indiqué.

L’UE est « une maison commune pour affronter les défis que les Etats membres peuvent difficilement affronter seuls », souligne-t-elle.

« Qui s’interroge » sur les défauts de l’UE « n’est pas un ennemi ou un hérétique mais quelqu’un qui veut contribuer à une intégration européenne plus efficace pour affronter les grands défis qui l’attendent », a  précisé Meloni,face au députés.

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici