72 h après la destitution du lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba qui a dirigé le coup d’Etat du 24 janvier dernier contre le Président Marc Roch Christian Kaboré ,fin d’incertitude ce dimanche au Burkina.Les nouveaux putschistes rassurent sur le contrôle de la situation après avoir arraché vendredi dernier le pouvoir à Damiba, accusé d’ avoir violé certaines clauses du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration, acteur du premier coup d’État l’ayant maintenu au pouvoir.

Le capitaine Ibrahim Traoré a déclaré ce matin à travers la télévision nationale que la « situation est sous contrôle et que  les choses sont en train de rentrer progressivement dans l’ordre ».

Après avoir remercié le peuple pour son « soutien patriotique », le capitaine Traoré a invité les citoyens à vaquer à leurs occupations et à se « départir de tout acte de violence et de vandalisme qui pourraient entacher les efforts consentis depuis la nuit du 30 septembre, notamment ceux qui pourraient être perpétrés contre l’ambassade de France ou la base militaire française sise à Kamboinsin. »

« Aussi, en attendant que la lumière soit faite sur le dossier lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana nous appelons les vaillants citoyens au calme et à la retenue », a-t-il laissé entendre

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici