La CEDEAO face à la prise du pouvoir encore une seconde fois en espace de huit mois au Burkina , réaffirme sa position et condamne le putsch.

Elle invite les nouvelles autorités à éviter l’escalade de la violence ,

cp@communiqué CEDEAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici