association des maires du Sénégal

Pourtant  chanté comme  grand  succès  à la  lancinante question   de prise en charge  de l’emploi  et l’insertion  socio-économiques des  jeunes, les maires ne sont pas fiers de la DER.

 Ainsi très remontés contre le DG Papa Amadou Sarr et sa démarche, les maires ont bien profité de la tribune  de l’assemblée  Générale  de L’AMS pour solder leurs compte avec lui.

À tour de rôles des critiques  se sont  abondées  en l’ encontre des résultats  qu’il a présentés devant  Assemblée des élus.

Il lui a été  fortement  reproché un détournement  d’objectifs et une gestion unilatérale  du projet.

Maire de Marsassoum,Seyni Mandiang

Sur ce affirme  le Maire  de Marsassoum, Seyni Mandiang : « on ne peut pas cautionné  son bilan car figurez-vous  qu’ en tant que maire de la  commune de Marsassoum  ,on me  parle de 5 projets  financés par la DER  dans ma  propre commune  que j’ai jamais  eu connaissance.

En tant que maire nous disposons  d’un mandat légal et légitime et sont les représentants  de l’état  auprès  des populations  locales, on traite d’ un sujet pertinent  d’emploi  des jeunes ,la DER doit en amont  et en aval nous impliqué dans son programme  a-t-il plaidé .

Ce que le maire déplore plus ,c’ est ce détournement  d’objectifs  constaté autour  d’un projet sensé de répondre avec rapidité  à l’ emplois  et l’ insertion  des jeunes.

La belle illustration  retenue, c’est ce  boutiquier qui a reçu  7 millions  de la DER pour aller  cultiver la terre qui financement a fermé  boutique  et n’ a jamais  fait de l’agriculture ,a soutenu  le Maire  Seyni Mandiang .

Même son de cloche  constaté chez le  jeune maire   de Dioudoubou (sud du pays, département de Goudomp) qui affirme :Le constat est unique, les maires ne sont pas satisfaits  de la DER, a-t-il  soutenu.

IBRAHIMA Djitté maire de Dioudoubou sud du pays,département de Goudomp

Nous ne pouvons  donc pas défendre ce qu’il a présenté  comme  bilan, c’est- très normal et plus que pertinent, qu’en an tant qu’élus ont soit associés dans ce projet qui traite d’un sujet  aussi crucial que l’emploi des jeunes, signe-t-il.

Sur ce ,pour ce nouveau  programme  de 450 milliards  de francs CFA dédié  à la relance de l’ emplois, il invite au plus haut niveaux  le Président de la République Macky Sall   à agir sur ces disfonctionnements qui compromettent sa vision pour un Sénégal  émergent.

Ainsi ,il demande l’implication  désormais  des maires dans ce programme, car confie-t-il :on ne peut pas réussir ,dans un contexte  de territorialisation  des politiques  publiques  ces projets sans les élus.

AGI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici