La criminalité existe au Sénégal et atteint des proportions de plus en plus importantes, a  souligné ,ce jour à Dakar ,le professeur Djiby Diakhaté , sociologue.

Face à ce  fléau,  le sociologue affirme qu’il « faut faire bloc pour développer une offensive contre toutes les formes de criminalité qui ont tendance à se développer au sein de notre société »

Ainsi, il plaide pour un « dispositif  sécuritaire qui répond mieux à la prise en charge de  besoins de sécurité des populations »

 Pour  asseoir cette «  société où  les uns et les autres doivent s’épanouir rythmée à la fois de «  bien être, de  développement , de  sérénité et  stabilité, le professeur déclare que les populations doivent accepter de coopérer et jouer le jeu », car précise-t-il ,ceux qui font ce sale bourreau sont de la communauté.

Mais mieu, précise-t-il :«  les forces de sécurité et de défense ont un rôle important à jouer, mais ils ne peuvent pas seules jouer ce rôle dés lors où on parle de collaboration sécuritaire.

C’est en ce sens qu’il a magnifié la collaboration entre les ASP et les forces de défense et de Sécurité.

Dans la même lancée,le commissaire Mballo du Commissariat de Grand Yoff a eu aussi à saluer la pertinence des interventions des ASP qui sont plus dans la sécurité de proximité.

« Face à un problème de moyen,d’effectif,ils ,les ASP contribuent à l’efficacité de nos interventions », a -t-il fait constater.

D’autre part pour faire face à ce danger rampant ,le sociologue invite  à se référer au socle de cousinage à plaisanterie », un véritable atout pour le Sénégal. Ce facteur peut selon lui « prévenir  ces formes de secousses, qui pourraient venir ébranler le cadre social.

 Chacun de nous doit veiller à ce que cette société « ne  soit pas déséquilibrée », a déclaré Djiby Diakhaté.

«  In finé, on arrivera à un cadre social dans lequel la justice existe, dans lequel la bonne gouvernance existe, dans lequel la sécurité existe et dans lequel les uns et les autres peuvent vaquer paisiblement à leur occupation », a dit Djiby Diakhaté.

Le sociologue Djiby Diakhaté s’exprimait en marge d’une  réflexion initiée par les femmes de l’Agence de sécurité de proximité autour de la question de la criminalité.

 Cette « criminalité dans laquelle se verse le  Sénégal est relative à  un « certains nombres de changements sociaux que notre société est en train de traverser. Ainsi, il lie ce phénomène à la « fragilisation de la  famille ,des secousses au niveau du dispositif éducatif ( la démission parentale), l’individualisme  qui grimpe à un rythme très rapide , l’esprit matérialiste , des situations d’animosité »

Ces mutations dans lesquelles se verse la société sénégalaise constituent de réelles menaces  avec des crimes odieux répétitifs qui sont à plus de 4 000 ,répertoriés à travers la voie publique selon Yatma Représentant du commandant de la compagnie des sapeurs pompiers.

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici