Alors qu’il se reposait tranquillement dans un dépôt de matelas, un jeune est mort brûlé vif dans l’incendie causé par lacrymogène.

Sa dépouille est entrain d’être évacuer en ce moment par les éléments de la croix rouge sur place.

C’est suite à un jet de bombes lacrymogènes par la police qui sur place doit tenir de rigueur l’interdiction du préfet de manifester aujourd’hui sur ces lieux que le dépôt de matelas a pris feu, trouvant à l’intérieur le jeune garçon.

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici