L’ opposition sénégalais dans sa large majorité reste soudée et déterminée à soutenir le Leader Ousmane Sonko.

Face à la presse ce matin, les membres de yewwi askan wi ont fait savoir qu’ils  accompagneront le président du PASTEF demain jeudi à sa convocation.

Naturellement suite à une « pression » exprimée par l’accusé pour être jugé ,les membres de yewwi ne se font pas grande inquiétude car sûrs que leur camarade est  «  blanc comme neige ».

Sur ce , ils affirment n’attendre de ce procés tant imminent pour le leader du PASTEF, que « le droit soit dit, qu’il soit bien dit et que l’indépendance de la justice soit respectée », selon Moussa Tine. 

Toutefois, il convient de souligner qu’après des séries d’attaques ,de tentatives de  sabotage, d’interdiction de la tournée, « Nemeeku Tour » initiée  par le leader du PASTEF , Maïmouna Bousso,  soupçonne : « une persécution » contre Ousmane Sonko.  Son camarade du PUR, ,Cheikh Youm a émis les mêmes inquiétudes en dénonçant une justice  est devenue un « bras armé d’un régime en déperdition ».

Quand à Aïda Mbodj, elle dit plutôt   avoir découvert, avec cette affaire, malgré ,sa fibre de militante engagée à la cause des femmes et de leur droit « le revers de la médaille de la loi pour la criminalisation du viol ». « Je me suis battue pour cette loi et je suis membre d’instances de lutte contre les violences faites aux femmes » a-t-elle  soutenu avant de conclure : « Sachez que Macky Sall a pour ambition d’éliminer des candidats opposants ».

 Contre une troisième candidature  au Sénégal, l’opposition à l’unanimité a invité les Sénégalais à « barrer la route à une troisième candidature de  Macky Sall. 

AGI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici