Le Bureau Exécutif de l’Union des Syndicats des Contrôleurs Aériens de l’ASECNA (USYCAA) alerte à travers une note à la presse sur la détérioration de l’engagement du comité des ministres pris face à la gréve

« l’attention de l’opinion publique sur la reconstitution des conditions délétères, dangereuses et anxiogènes ayant conduit à la grève généralisée de septembre 2022 ».  

Dans un communiqué rendu public, le syndicat accuse le directeur général Mouhamed Moussa d’être à « l’initiative solitaire, belliciste et jusqu’au-boutiste du Directeur Général de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) ». 

L’union des syndicats des contrôleurs aériens de lAsecna précise que, « depuis la réunion extraordinaire du Comité des Ministres, organe suprême de l’Aseecna, tenue le lundi 17 octobre 2022, qui a donné des orientations claires en vue de la restauration des Contrôleurs Aériens dans leurs droits légitimes à travers de pertinentes résolutions, l’on assiste à une déferlante vague de sanctions administratives sournoisement teintées contre ces derniers. 

Entre autres, des ponctions abusives sur les salaires du mois d’octobre 2022, le gel des congés et des ingérences administratives dans la gestion des structures et le choix des représentants des travailleurs.

La Direction Générale de l’Asecna ne s’arrête plus dans son désir inavoué de vengeance et de représailles contre les Aiguilleurs du Ciel, épine dorsale de la sécurité de la navigation aérienne ». Ce que dénonce le Bureau Exécutif qui demande le « rétablissement, sans délai, de tous les Contrôleurs Aériens expatriés dans leurs droits en instruisant l’annulation pure et simple des rapatriements en cours… ».

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici