Depuis quelques temps au Sénégal, l’image véhiculée de notre nation, semble totalement être  en conflit avec le legs et coutume inspiré de Cheikh Amadou Bamba, El Hadji Maodo Malick,Baye Niass…

Inquiet de ce nouveau tournant dans lequel est entrain de sombrer, le pays, le  khalife Général des Tidiane a accès son  discours officiel du gamou 2022 sur ces nouveaux comportements qui ont fini de gagner le terrain car, presque présents dans toutes les branches de la société sénégalaise.

« Aujourd’hui, le monde est plongé dans des vagues et tournants dangereux, des situations critiques et chaotiques dans lesquelles, le niveau du débat intellectuel, culturel et démocratique est au banc des accusés. Ce qui est la conséquence des phénomènes sociaux très critiques qui nous tiennent en haleine et nous empêchent tous de dormir tranquillement. Et parmi ces phénomènes, l’excès dans toutes ses formes et images qui est le jeu favori de beaucoup de gens. C’est pourquoi, je lance un appel aux tenants des pouvoir exécutif, parlementaire et judiciaire pour davantage de sacrifice, par responsabilité, pour arrêter ces flux de phénomènes et pratiques terribles devenues courantes dans tous les cercles de notre vie personnelle et communautaire » a déclaré ,à travers la  la voix du porte-parole du jour, le khalife Général des Tidiane, érigne Boubacar Mbaye

« Le prophète PSL a dit dans ce sens : « Chacun d’entre vous est un berger et chacun d’entre vous est responsable de son troupeau. L’imam est un berger et responsable de son troupeau. L’homme est un berger dans sa famille et responsable de son troupeau. La femme est une bergère dans la maison de son mari et responsable de son troupeau. Le serviteur est un berger quant aux biens de son maître et responsable de son troupeau. Chacun de vous est donc berger et responsable de son troupeau. » Et nous, en tant que musulmans, dans de pareilles situations, nous ne devons que suivre les enseignements du prophète PSL et puiser de sa politique démocratique et juste afin d’essayer de comprendre comment il a réussi à instaurer un état de droit reposant sur des principes de bases que sont : le dialogue, la justice sociale, l’intérêt commun, la paix, la responsabilité et la confiance » a-t-il indiqué.

Sur ce il a rappelé que le prophète Mohammed (psl) que toute la ouma est entrain de célébrer aujourd’hui fut: « Il a été guide, imam, juge, commandeur, acteur social, employé, employeur, conseiller, chef de guerre et père de famille. Bref un homme multidimensionnel qui savait gérer vertueusement les affaires de la communauté dans l’intérêt général dont la finalité est la réalisation de bonnes conditions de vie pour l’homme, autrement dit la bonne organisation des ressources et des services de l’Etat et la réalisation de projets de développement social, culturel et économique. En tant que représentant d’Allah sur terre, l’homme doit se donner les moyens de mériter cette confiance placée en lui par son Seigneur ».

« Tâchons d’être des citoyens modèles et responsables. Chaque citoyen est libre de dire son opinion sur la gestion des affaires du pays en toute responsabilité et liberté dans le respect strict des lois établies pour tous. Distingués frères et distinguées sœurs, « je ne veux que la réforme, autant que faire se peut. Et ma réussite ne dépend que d’Allah. En lui, je place ma confiance, et c’est vers Lui que je reviens repentant. », recommande -t-il.

« Nous sommes tous des responsables devant Allah, à Qui rien de nos paroles et actes, petits ou grands, n’échappe et qui règlera nos comptes avec promptitude. Cultivons la circonspection dans nos paroles et privilégions la belle exhortation, conformément à Sa Parole .

A, Allah repentons-nous, avant qu’il ne soit tard. Rendons les dépôts à leurs ayants droits .Certes, Allah nous recommande de rendre les dépôts à leurs ayants-droits, et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité. » « Craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah et toute âme sera pleinement rétribuée de ce qu’elle aura acquis. Ils ne seront point lésés »  a -t- il ainsi terminé son discours.

AKD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici