« Mettre à contribution les arts martiaux au service de l’humanisme », c’est  ce que veut le président Yatma Lo, après tant d’années dans le milieu a -t-il confié à depecheafrique.

« On a fait trop de trophées, de nuits des arts martiaux  avec succès , il est important de s’investir après toutes ces années de réussites dans l’humanitaire, j’ai trouvé », a-t-il dit.

Sur ce, deux sujets majeurs intéressent le Président Yatma Lo que sont : « la préservation de l’environnement et le don de  sang »,actes nobles pour sauver des vies.

Selon lui ces deux causes sont nobles et fondamentales  pour tout individu ;  le fait de donner de son sang pour sauver des vies ; préserver la nature, l’environnement . Ces sujets doivent interpeller tous les Sénégalais, a -t-il déclaré.

« je viens des Etats-Unis, le constat : toutes les rues sont vertes ,arborées d’arbres, vous respirez la nature. A Dakar, c’est le contraire, tout est endure. La nature s’est effacée par l’action humaine et cela impacte assez négativement sur notre santé », a-t-il fait constater.

 Contre une telle menace, le président de l’association des Arts Martiaux du Sénégal, déclare avoir initié un projet de reboisement de 1.000.000 d’arbres à Dakar et à travers le pays.

Dans cette dynamique, en  collaboration avec  les eaux et forêts il a déjas contribuer à « reboiser le littorale,   et la prochaine étape sera  le boulevard de l’ hôpital Fann », nous-a-t-il dit.

  Le sang est un élément vital incontournable pour sauver des vies.

Sa disponibilité doit être assurer . Et au Sénégal, la rupture de stock est devenue un mode de vie sans gêne  pendant  que des milliers de sénégalais restent aptes et  disposés avarement à garder pourtant ce sang qui se régénére  aussitôt dans les minutes qui suivent après l’avoir donné .

Fort de ce «  choc » dont est presque toujours confronté le Centre National de Transfusion Sanguine ,que l’Association des Arts Martiaux du Sénégal sous la coordination de son président a initié une journée de don de sang .

«  Ce geste doit étre un exercice au rendez- vous du devoir pour tous les  sénégalais », a soutenu le président  de l’association des arts martiaux du Sénégal,Yatma Lo.

 » Donner de son sang pour sauver des vies c’est un acte humanitaire .On ne peut pas rester les  bras croisés et toujours  observer le Centre manquer de sang »,s’est  -il plaint . «  Donner de son sang doit être une obligation au Sénégal,il  faut qu’on ait cette culture de donner du sang , signe -il.

BIP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici