Le secteur de la santé, fortement secoué par ces crises précédentes depuis le dossier Astou Sokhna à l’hôpital de Louga morte en couche à l’affaire des 11 nouveaux- nés qui ont péri dans un incendie à Tivaoune mérite véritablement des réformes fortes et rigoureuses. C’est exactement ,dans lequel sentier s’est engagé le chef de l’État Macky Sall avec la nomination d’une nouvelle tête dont la praticienne Docteur Marie Khemesse Ndiaye Ngom dans ce département.

Dans cette même perspective ,en conseil des ministres de ce 1 Juin le Président Macky Sall en attendant la disponibilité de tous les rapports d’enquêtes et de missions d’audit, a demandé à Madame la Ministre de faire le point sur la situation exhaustive des services de santé et l’évaluation primaire de la gestion des établissements publics de santé.

Ainsi d’ici fin juin 2022, il lui a instruit une disponibilité des bases stratégiques d’une réforme hospitalière intégrale et de grande envergure, en veillant notamment à : (1) l’optimisation et la complémentarité de la carte sanitaire (évoluer vers des pôles d’excellence hospitaliers spécialisés) ; (2) l’évaluation et la professionnalisation des personnels de santé ; (3) la fonctionnalité des constructions et équipements requis, au renforcement et à la maintenance du plateau médical ; (4) la mise à niveau des services d’accueil et d’urgence ; (5) l’efficience du modèle économique des hôpitaux prenant en compte la dette et la facturation maitrisée des prestations ; (6) la bonne gouvernance et aux performances des structures.

Le Chef de l’Etat Macky Sall a invitele  invité aussi le Ministre à engager, sans délai, la généralisation des processus de management qualité, dans toutes les structures sanitaires du pays, en vue d’améliorer l’accueil des patients, les offres de soins et la gouvernance sanitaire.

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici