L’intersyndicale des travailleurs du secteur primaire fustige avec la dernière énergie les menaces et les intimidations du ministre des pêches et de l’économie maritime, Pape Sagna Mbaye qui a sorti un arrêté hier pour requisitionner tous les agents d’un service, martèle un communiqué de l’ Intersyndicale agriculture, pêche et élevage.

Selon ce communiqué reçu à dépêche Afrique : » cela est  une violation flagrante du droit de grève garanti par la constitution ».

En effet, avec la grève du secteur primaire, les acteurs de la pêche avaient des dificultés énormes pour exporter leurs produits. Par la suite, ils ont fait des pressions sur le ministre prétextant que leurs produits doivent être exportés sinon, ils perdront des clients à l’étranger au profit de la Mauritanie, du Maroc et de la Cote d’ivoire, souligne le texte reçu.

 Ce dernier a fini par ceder aux desirs des industriels en requisitionnant tous les agents de la direction des industries de transformation de la pêche ( DITP), de la direction de la surveillance des pêches ( DPSP) et les chefs de postes des services déconcentrés. Cette réquisition est non seulement illégale, inopportune et n’est basée sur aucun fondement juridique, dénonce l’intersyndicale.

En outre ce  qui est grave dans sa décision, le ministre a requissioné un agent a Ziguinchor qui est déjà requissioné par son préfet et pis encore, un autre agent qui est en congé depuis dix jours est aussi réquisitionné, a eu a soulevé l’intersyndicale.

Ce tâtonnement du ministre montre à suffisance qu’il veut la confrontation et nous allons faire face, a ainsi menacé l’intersyndicale.

Dans la même lancée , l’intersyndicale a fustigé le manque notoire de responsabilité et considération du ministre de la pêche Pape Sagna Mbaye face a leur situation :: »Au demeurant, depuis le début de notre mouvement d’humeur, monsieur Pape Sagna Mbaye ne s’est jamais impliqué personnellement pour remédier à cette crise. D’ailleurs, lors  d’une rencontre avec lui, il nous a bien dit qu’il n’est pas notre avocat pour nous défendre. Un tel propos est indigne d’un ministre de la République qui, au lieu de chercher des solutions, préfère des menaces et des intimidations ». « Depuis sa nomination, le ministre Pape Sagna Mbaye ne se préoccupe pas de ses agents qui pourtant sans eux, il n’aura pas les résultats escomptés », signe l’intersyndicale qui précise que les : »Les pratiques politiciennes au sein du ministère risquent de tanguer le département vers une déroute. Ainsi, « Considérant toutes ces  attitudes du ministre qui présagent rien de bon, l’intersyndicale des travailleurs du secteur primaire demande purement et simplement sa démission car, il a montré son incapacité à gérer le département ministériel de la pêche ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici