À cause de la COVID-19, le festival international de l’éveil de conscience se tient sans les pays invités mais n’empêche, il se déroule dans de très bonnes conditions. « Il y’avait des invités qui devaient venir de la France, de l’Allemagne et d’autres pays de l’Europe mais par rapport au contexte du COVID-19, ils n’ont pas pu venir. Mais nos partenaires locaux ont pu nous appuyer », informe Ousmane Thioune directeur du festival
La sensibilisation sur l’immigration clandestine fait parti des effectifs du festival. Des formations en son et lumière, des compétitions de dance seront également au menu de ce festival selon Beydi Bâ. « Il y’a des formations qu’on doit faire pour les jeunes. Des caravanes de sensibilisation par rapport au contexte de l’immigration clandestine seront aussi ténues », informe monsieur Thioune


Sekou Diallo@ correspondant à Kaolack

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici