L’ ONG La lumière et son partenaire Free the Slaves (FTS) ont permis à dix-neuf filles nigérianes victimes du trafic sexuel dans les différents sites d’orpaillage de la région de Kédougou de retourner auprès de leurs familles.

’’C’est grâce à nos activités sur le terrain que nous avons retiré ces filles victimes de l’esclavage sexuel dans les sites d’orpaillage pour les retourner définitivement à leurs familles d’origines’’, a fait savoir Aliou Bakhoum, chef d’antenne de l’ONG La lumière en presence du chef de service régional de l’AEMO et du Commissaitre de Police de Kédougou.

’’Ces victimes de traite avaient besoin de protection. Nous les avons logées et nourries. Et une équipe pluridisciplinaire les a bien accueillies au centre’’, a-t-il rapport

BIP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici