Suite à cette histoire de négligence médicale à l’hôpital de Louga qui a conduit au décès de ASTOU SOKHNA, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr a fait face à la presse ce matin.

Rendant ainsi public les conclusions de l’enquête administrative commanditée par la tutelle pour situer les responsabilités dans cette affaire,le ministre a indiqué que: »Sur la base des éléments du dossier, le décès de Madame Astou Sokhna est considéré comme un décès maternel qui était évitable à travers une bonne évaluation du risque et une surveillance optimale durant son séjour à la maternité ».

Sur ce il a annoncé que : » des mesures conservatoires avaient déjà été prises à l’encontre de certains agents, pouvant conduire à un licenciement pour négligence médicale . 

Le directeur de l’établissement quand à lui a été relevé de ses fonctions mercredi dans la soirée.

Le tribunal de Louga a déjà ouvert une information judiciaire pour négligence et non-assistance à personne en danger ,sur cette affaire.

ADK

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici