Initiée par la Plateforme des organisations de la société civile (CSP) avec l’accompagnement de ONU-Habitat, le Global Land Tool Network (GLTN), la Coalition internationale pour l’accès à la terre (ILC) et Welthungerhilfe (WHH), une étude d’évaluation de la politique foncière en Afrique a été présenté au 9e forum mondial sur le foncier qui se tiend du 23 au 26 mai en Jordanie.

’’Elle vise à tirer les leçons du processus de mise en œuvre de l’Agenda de l’UA sur la terre et à stimuler le débat sur la manière d’aller de l’avant pour améliorer les droits fonciers et la gouvernance foncière en Afrique comme base d’un progrès et d’une prospérité équitables’’, selon un communiqué .

A ces  »assises sur le foncier, » la plateforme la plus active sur ces questions au niveau, CICODEV, avec son Directeur Excécutif Amadou Kanouté représente le Sénégal.

Cette étude sur la politique foncière en Afrique doit faire l’état des lieu dans 13 pays africains que sont: le Burkina Faso, du Cameroun, de la RDC, de l’Éthiopie, du Kenya, du Libéria, du Sénégal, de la Sierra Leone, de l’Afrique du Sud, de la Tanzanie, du Togo, de l’Ouganda et de la Zambie et dans sept communautés économiques régionales notamment l’UEMOA, la CEDEAO, la CEEAC, la SADC, l’IGAD, le COMESA et l’EAC. 

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici