Dans sa traditionnelle adresse à la nation ,aprés avoir sacrifié à la priére des deux rakaas de l’Aïd al adha à la grande mosquée de Dakar, le Président de la République a mis l’accent sur les élections législatives du 31 Juillet .

« Nous allons entamer ce jour, la campagne électorale pour les élections législatives du 31 juillet. C’est l’occasion de rappeler que la période de la campagne électorale n’est pas une période de non droit », a lancé Macky Sall aux différents acteurs politiques en lice pour ces jouts.

La célébration de la Tabaski en ce dimanche 10 juillet coïncide avec le début de la campagne électorale pour les législatives.

Dans la communauté musulmane,la célébration des fêtes religieuses étant une période de pardon et de concorde, il a invite les uns et les autres à privilégier la concorde durant cette période : « La violence doit être bannie et l’Etat restera vigilant pour que cette période soit une période de campagne électorale et non celle d’une campagne de violence et que tous les citoyens qui le désirent puissent se rendre aux urnes et exprimer leur vote. Comme nous l’avons toujours fait ».

« Les instructions ont été données au ministre de l’Intérieur, au ministre des Forces armées, pour que la sécurité soit assurée partout sur le territoire national et que le vote se passe dans le calme et dans la sérénité », a t-il poursuit.

« Les candidats doivent savoir qu’ils sont en concurrence. Le Sénégal doit dépasser la situation de tension en période électorale ». « Les candidats doivent mener leur campagne sans difficulté. Le jour de l’élection, c’est aux citoyens de choisir et le Sénégal sort encore victorieux à l’issue de cette échéance électorale », signe-t-il.

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici