L’ industrie du transport aérien en Afrique souffre de manque d’harmonisation de réglementation.

‘’L’absence de réglementation économique dans de nombreux Etats africains a conduit à une faible surveillance économique, ce qui représente un défi pour le développement durable du transport aérien en Afrique. Ceci, combiné au manque d’harmonisation des réglementations existantes, a entre autres contribué à une industrie du transport aérien sous-développée’’, fait constater ,la Commission Africaine de l’Aviation Civile(CAFAC) en marge d’une rencontre .

Ce manque de dynamisme dans l’industrie du transport aérien a ‘’ aussi conduit à une mauvaise connectivité, à des coûts d’exploitation élevés et à un coût élevé du transport aérien’’, précise la CAFAC.

 »Ces défis pourraient affecter la mise en œuvre réussie de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) et du projet de marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA)’’, fait constater la CAFAC

‘’L’atteinte des objectifs de ces projets passera nécessairement par la mise en place d’un cadre réglementaire de surveillance économique solide avec des ressources humaines qualifiées et compétentes’’, a fait savoir secrétaire générale par intérim de la CAFAC,Madame Angeline Simana

Elle a rappelé qu’une étude réalisée en 2019 montre que la réalisation du marché unique du transport aérien africain permettra d’atteindre une augmentation moyenne de 40 % du trafic d’ici 2038.

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici