Pape Amadou Fall veut faire de la FIARA une vitrine du consommer locale.

Face la presse , il a saisi  la tribune pour fustiger  le manque de participation de certaines structures étatiques à cette FIARA, comme le Conseil National de la Sécurité Alimentaire, le ministère de la jeunesse ,le ministère du transport…

Sur ce ,il déclare : «  on ne peut pas prétendre à la sécurité alimentaire ,à une souveraineté si des démembrements  de l’Etats ne se déploient pas à cette politique ».

« La FIARA reste un événement annuel uniquement au Sénégal où des milliers d’expertises et d’expériences agricoles sont exposées durant presque un mois. On ne peut pas trouver un cadre mieux pour promouvoir le consommer local  »,a -t-il souligné. »

Cette 22éme édition de la FIARA a été une réussite sur le plan de la mobilisation et participation.

« 1.120 exposant ont été enregistrés contre 920 pour l’année dernière », a indiqué  Pape Amadou Fall.

Toutefois il s’est plein des tracasseries au niveau de la frontière malienne dont a été victime la délégation Burkina  et nigérienne qui ont été retenues pendant dix jours sous l’effet de l’embargo de la CEDEAO.

Le Directeur de la FIARA  face à ces tracasseries à jugé nécessaire de prolonger la FIARA jusqu’au 7 juin a t- il informé ,Papa Amadou Fall.

La 23 éme édition de la FIARA aura lieu du  9 mai au 6 juin accompagnée d’  un salon de l’agriculture et du machinisme agricole durant 4 jour.

IMS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici